Subscribe to our RSS Feeds

Mario AIME Blog de Jeux Internet!

Bienvenu dans la bibliothèque de Jeux Internet... Mario et Sonic ont fait un concours pour savoir lequel des deux serait affiché ici, et comme vous l'avez remarqué, c'est Mario qui a gagné... mais comme je l'ai dit à Sonic... tu me donnes une belle photo de toi et je remplace Mario !!! Amusez vous bien.

Archive for juin, 2012

Bakugan

lundi, juin 18th, 2012

Avec ce dessin animé du japonais Mitsuo Hashimoto, c’est une déferlante nipponne qui a envahi les cours de récréation et les poches de cartables des petits écoliers !

jeux gratuit bakuganjeux dan et dragojeux bakugan battle brawlers

Avec des noms à consonance grecque ou latine, c’est un peu l’héritage des « Chevaliers du Zodiaque » qui se traduit dans cette série d’animation de plus de 50 épisodes. Elle a donné par la suite, l’occasion de sortir un DVD long métrage d’une heure cinquante-cinq.

Des mondes chimériques et liés aux éléments se dévoilent au fil des épisodes : il règne parmi ces univers un fragile équilibre, entre le bien et le mal. Course contre le temps et questionnement sans réponse depuis… la nuit de ce temps.

Les six pôles représentent le feu Pyrus, la terre Subtera, la lumière Haos, l’obscurité Darkus, l’eau Aquos et le vent Ventus.

Les habitants de ces mondes parallèles et complémentaires sont des Bakugans. Ils possèdent des pouvoirs infinis, puissants, que l’on découvre un peu mieux à chaque nouvel épisode. Les batailles se font par l’intermédiaire de cartes, comme une gigantesque bataille monstrueuse. C’est de là que les cartes « en vrai » ont pris leur essor et se jettent (selon les règles du jeu) dans les cours d’école.

Les Bakugans agissent dans Vestroia, sorte de nébuleuse constituée des six univers précités.

L’engouement pour les Bakugans se transforme en passion et les jeunes fans s’y accrochent comme à une sorte de jeu de rôles géant. Le dessin animé fait alors des émules et le marketing aidant, le phénomène se décline en cartes à jouer, en personnages de plastique. Les parties permettent d’évoluer dans des environnements variés, comme ceux de la série. Les points de vie s’ajoutent ou se perdent en fonction du déroulement des parties.

Le but reste, comme à l’origine du scénario, de se mesurer lors de combats (… de cartes… !). Ça c’est pour rassurer les parents !

Quel but ultime au bout de ces affrontements ?

La science des Bakugans est de pouvoir trancher entre l’énergie positive (le noyau de l’infini) et l’énergie contraire, négative (le noyau du silence). Il faut que cela s’équilibre pour la préservation de l’unité sur Vestroia.
Les combats sont alors d’envergure et avec en prime, si victoire il y a, la possibilité d’évoluer avec des points de vie supplémentaires, des pouvoirs acquis à son « ennemi ».

On sent nettement l’inspiration « Pokémon » et le côté mise en avant des qualités humaines d’enfants surdoués en stratégie, combats et force de conviction est prégnante. C’est un peu un fil d’Ariane qui se retrouve dans toutes ces séries type manga, comme « Dragon Ball » aussi.

Bakugan reste une série très masculine, pour les pré-ados garçons, bien que l’on puisse voir de charmantes jeunes demoiselles se passionner également pour ce feuilleton animé et les cartes qui vont avec. Mais gageons que quelques détails de scénario restent tendancieux… disons un peu machistes… (les jeunes filles parfois très sexy sont pourtant cantonnées à desservir le repas à tenir propre le lieu de vie des Bakugans…).

En 2007, est sorti une version longue en DVD intitulée « Bakugan Battle Brawlers ».

Retrouvez, bien sûr, les jeux de Bakugan avec Dan et son bakugan Drago sur Jeux Internet.