Subscribe to our RSS Feeds

Mario AIME Blog de Jeux Internet!

Bienvenu dans la bibliothèque de Jeux Internet... Mario et Sonic ont fait un concours pour savoir lequel des deux serait affiché ici, et comme vous l'avez remarqué, c'est Mario qui a gagné... mais comme je l'ai dit à Sonic... tu me donnes une belle photo de toi et je remplace Mario !!! Amusez vous bien.

Archive for février, 2012

Twilight

vendredi, février 24th, 2012

Cet article est une piqûre de rappel pour les « rares » qui ne connaîtraient pas Twilight et son atmosphère à mi-chemin entre brumes blafardes à glacer les sens, et passion amoureuse remplie de suspense et de sentiments…

jeu Twilight gratuitjeu vampires twilightjeu loups garous twilight

Nous devons l’histoire à Stéphanie Meyer ; ce sont d’abord des livres, qui petit à petit ont donné lieu à une adaptation cinématographique. L’univers Twilight (« crépuscule » en français) prend son inspiration dans l’imaginaire fantastique des vampires et de leurs acolytes, créatures étranges et toutes dotées de pouvoirs surnaturels, tels les loups garous. La bataille entre le bien et la mal est le résumé de cette saga.

La fiction se déroule à une époque contemporaine dans une bourgade des Etats-Unis, et mêle au fil de l’histoire, des créatures surnaturelles qui toutefois possèdent quelques particularités par rapport aux légende classiques : les vampires sont surpuissants, n’ayant pas de points faibles si ce n’est quand même, l’obligation d’éviter le soleil : en effet, comme dans toutes les histoires transylvaniennes de vampires, le soleil révèle les vampires comme non-humains, avec leur teint blanc translucide dont la transparence est assez accentuée sur le héros de Twilight : Edward.

Quant aux loups- garous, à l’inverse de ceux rencontrés dans une autre grande saga à succès « Harry Potter », les loups garous dans Twilight n’attendent pas forcément la pleine lune pour se transformer. Dans les films de la série Twilight, le concept ancestral du loup qui hurle à la lune n’est pas tellement parlant ; en effet, le réalisateur a beaucoup appuyé sur le côté mystique de la fratrie des loups, issue d’une caste ancienne d’indiens aux pouvoirs transmis autour du feu. Ils vivent à l’orée de la ville, dans les bois qui sont leur domaine, ils peuvent ainsi s’y transformer à loisirs et instruire les jeunes comme Jacob Black, qui occupe un second rôle héroïque très bien interprété.

L’histoire de fond au-delà des aspects oniriques et étranges, repose sur le mythe de l’amour impossible.
La trame débute lorsque le lecteur/spectateur fait la connaissance de Bella Swan, adolescente de 17 ans qui va tomber amoureuse d’Edward Cullen, jeune homme séduisant tout autant qu’énigmatique…

Il la sauve d’un accident devant leur lycée mais sa puissance doublée de sa discrétion étrange côté conversation, va comme, aimanter, la jolie jeune femme.

L’intrigue cependant est vite dévoilée et vous comprenez rapidement que tout va tourner autour du thème des amours à rebondissements, dans un monde proche de celui d’aujourd’hui, avec la touche de fantastique qu’il faut, pour justifier la présence des vampires. La « famille de sang » d’Edward représente la faction « bonne » de ces êtres à l’origine, maléfiques. Ils sont respectueux, solidaires et feront un accueil absolument chaleureux à Bella. Même si quelques ambiguïtés se dévoilent au cours des épisodes, elle finira par devenir un des leurs…
Il ne faut pas oublier l’ami, presque frère, tellement ils sont proches…, de Bella : Jacob

Personnage extrêmement important, il est à la charnière des protagonistes, car il est à la fois, membre du clan des loups garous, ennemi juré des vampires, donc d’Edward, mais il est aussi le protecteur involontaire de Bella, qu’il aime depuis toujours.

Un trio balloté entre sincérité, désir et animosité, les deux Hommes de la vie de Bella sont ennemis par essence puisque chacun d’un camp : vampires contre loups garous.

Ils aiment cette humaine qui ne sait plus au fur et à mesure de l’avancement du scénario, ce qu’elle doit choisir de faire pour mener sa vie…

Les 4 volets sont denses, assez prévisibles en même temps, mais la méthode de tournage force le respect : des paysages sublimes, des contrastes somptueux mettant en lumière la beauté de acteurs.

Il est clair que c’est une série pour « jeunes » gens, mais finalement même avec un œil plus « adulte » cette Twilight mania s’explique bien volontiers !

Il faut donc juste restés patients pour connaître la fin…. Bella pour l’instant… vient de mettre au monde… son enfant…

Retrouvez, bien sûr, les jeux de Twilight avec Edward, Bella et Jacob sur Jeux Internet.